On en deviendrait presque en surpoids de créa chez Being New York avec le Chili Cheese de Wheat Thins. On se régale d’humour avec un spot WTF qui pourrait faire danser le twerk à un hémiplégique.

L’agence a décidé de décliner leur concept avec ce spot riche en matière comique aux rictus actifs avec une tartine de simplicité qui fonctionne. Souvenez-vous de notre antihéros bedonnant qui avait pour mission de protéger ses biscuits contre les intrus, les animaux, les voisins… Il nous revient en forme olympique dans ce nouveau volet publicitaire.

 

Dans une immense marmite de chili, notre marmiton sort sa boîte de craquelins au fromage-piment en narguant les anciens prédateurs qui pourraient attenter à son bien. L’air niais et narquois, fier comme une cabine téléphonique à l’ère du numérique, il traine avec lui son autosatisfaction pré-pubère. Venu de nulle part, un scaphandrier sort de la marmite pour voler ladite boîte de Wheat Thins Chili Cheese. Encore raté pour notre homme qui devra trouver mieux pour protéger l’irrésistible biscuit.

 

2

 

Ça fait bien des lustres, environ neuf et demi pour être précis, que les pubs déjantées et tout à fait incohérentes se suivent et se ressemblent. Ici on a de l’humour gras et absurde, en somme des ingrédients qui, s’ils sont cuisinés avec un tantinet de tact, fonctionnent.

On l’entend d’ici, Myrtille, la blogeoise parisienne ancrée dans son rocking chair en acajou satiné criant à la surenchère publicitaire et aux créatifs restés perchés dans leur second degré. Elle aura probablement gain de cause chez ses copains anthropopithèques puritains à l’idéologie rétrograde mais les autres se plieront de rire jusqu’à s’en lécher les genoux.

 

1

 

 

Le rire étant une des émotions les plus efficaces, on retrouve souvent de l’humour dans les publicités. Sujet difficile à aborder par sa complexité, ceci expliquant pourquoi Myrtille ne s’active pas les zygomatiques et cache bien ses rictus pendant que Hugo, le lycéen à l’acné servile, partage cette vidéo avec tous ses amis, fans de pets et de rots.

Au delà de la formule un peu facile et de la comparaison un peu basse, la question est : « Quel est le degré d’humour efficace pour ne pas négliger une cible au détriment d’une autre ? ».

Parce que Myrtille, au fond, elle s’inquiète, elle a peur, elle se demande si les Chili Cheese de Wheat Thins pourraient aussi convenir à Bernard-Eustache, son mari. Et, même si Myrtille elle est du genre à soigner ses hyposécrétions subalternes avec une tisane au thé vert lorsqu’elle écrit un article sur la magnificence de l’art népalais à travers le temps, c’est une cible comme une autre. Le plus dur pour un créatif est de ne pas franchir cette border line et risquer de faire souffrir le capital marque.

Avec ce spot, BBDO et Wheat Thins sonnent le glas d’une rupture avec une image ringardo-mercantile véhiculée dans le secteur luxe-mode-beauté qui souffre encore d’une surbouillie de clichés.