« Je consomme donc je suis ». 

Cette phrase aux aspects cartésiens semble être de plus en plus une réalité.

Quand nombre d’individus recherchent le même idéal de confort lié à leurs achats, cela nous amène à tendre de plus en plus vers une uniformisation des modes de vie – et donc à ressembler à son voisin -.

C’est sans doute en partant de ce constat que la marque automobile Infiniti, afin de promouvoir son nouveau modèle Q50, a abordé la réflexion de ce spot avec l’aide de son agence TBWA\CHIAT\DAY Los Angeles.

Au sein de cette publicité nommée « Factory of life », on y découvre des robots-humains représentant les cadres urbains traditionnels, conditionnés et semblables à leurs prochains.

Semblables jusque dans leurs choix de véhicules, oscillant pour la plupart du temps entre Mercedes-Benz et BMW.

Infiniti_Q50_ieup_keys

Quand soudain un humanoïde tente de se distinguer en s’affranchissant de ces diktats suite à l’alerte d’une étrangère, en décidant de conduire la nouvelle Q50.

Ce discours est légitime pour une marque telle qu’Infiniti, qui se situe comme challenger face aux leaders allemands.

Mais jusqu’à quand ?

En effet, l’idée créative de cette publicité nous renvoie vers le fameux spot 1984 d’Apple, à une époque où la marque tentait fièrement de faire de l’ombre au géant IBM. – Spot sortant également de TBWA\CHIAT\DAY Los Angeles si mes souvenirs sont bons -.