En début d’année, le gouvernement britannique a décidé de prendre des mesures contre l’immigration en créant une campagne “anti-pub” ayant pour slogan ” Don’t come to the U.K” ( Ne venez pas au Royaume-uni).
Le gouvernement Cameron voulait ainsi montrer aux Roumains et aux Bulgares que les rues ne sont pas pavés d’or.

Le journal “The guardian”, interpellé par ce projet d’auto-sabotage a eu l’idée de mettre a contribution les internautes, voici quelques résultats :

Come here and clean the loo
“Venez donc et nettoyez les toilettes” – “La Grande-Bretagne est pleine de boulots affreux pour lesquels nous employons des étrangers. Vous êtes les bienvenus”.

 

uk-yuk

 

government-isnt-great
“Le gouvernement n’est pas magnifique”

 

grey-britain
“La Grise-Bretagne est un clodo puant, humide et raciste ! La France est encore pire… Mais ils ont des alcools meilleurs et moins chers.”

 

Une chose est sûre, on ne pourra pas contredire le fait que les anglais sont bon dans l’auto-dérision, mais ils ne sont pas seul.
Du côté de la Roumanie, cette campagne (restée a l’état de projet mais véhiculée par les internautes) a interpellé Gandul.info, un journal roumain online qui a réagit en répondant à travers une campagne tout aussi décalée, ” Why don’t you come over?”.

Why_dont_you_come_over_Gandul_website
Site internet

 

En utilisant les stéréotypes sur la nourriture anglaise, la bière, la famille royal…cette campagne incitait les britanniques à s’installer en Roumanie.

Why_dont_you_come_over_Gandul
“Notre bière en pression est moins cher que votre eau en bouteille”

 

“Go home or face arrest”
Aujourd’hui, les britanniques remettent le couvert à travers la campagne “Go home” (“Rentrez chez vous”).
Pendant une semaine, deux camionnettes sillonnent six arrondissements londoniens avec un message, « Vous êtes au Royaume-Uni illégalement, rentrez chez vous, ou vous serez arrêtés », accompagné d’un visuel de menottes et d’un encadré informant sur le nombre d’arrestations effectuées la semaine précédente.

Les camionnettes n’étant plus en service, il y a désormais des brochures, des affichettes et des annonces dans la presse locale, avec un numéro de téléphone, grâce auquel il est possible d’envoyer un message pour avoir de l’aide.

In the UK illegally mobile billboard

 

Humour, campagne déplacée, justifiée… Les britanniques vont-ils trop loin ?
Qu’en pensez-vous ?