Dans ses campagnes françaises, Gillette se contente de spots calibrés. Ceux d’un leader qui n’a rien à prouver. Une petite lame supplémentaire sur les rasoirs, la fraîcheur d’un après-rasage ou la durée d’action du déodorant, le tout présenté par un sportif ou même un simple mannequin souriant. D’ailleurs, à l’exception de la campagne européenne de JWT pour Wilkinson « Fight for kisses » il y a six ans déjà, ce secteur a peu connu d’audace en terme de communication.

Mais au Brésil, la stratégie du géant américain est bien plus musclée puisque la marque sponsorise la ligue de combat UFC (Ultimate Fighting Championship) connue pour être l’une des plus importantes franchises de free fight au monde dont les brésiliens raffolent entre deux matchs de foot. Les règles sont simples : il n’y en a pas, ou presque.

Pour fêter ce partenariat, l’agence brésilienne Africa Agency a inventé une catégorie bien à part de combattants : les UFSweat (UFCecê en portugais). Dans ces combats où tout est permis, la principale arme devient… l’odeur, forcément, et la récompense un spray Gillette pour faire pousser des fleurs fraîches sous les bras du gladiateur vainqueur.

 

Gillette-UFCece-Affiche

 

Complètement barré donc, mais tellement loin de ce que l’on connaît en France sur le segment de l’hygiène masculine, ce spot pourrait bien rafraîchir autant l’image de la marque créée en 1895 que faire chauffer les aisselles des concurrents. Ready ? Fight !