La réputation d’Amnesty International n’est plus à faire : l’ONG nous a depuis longtemps habitués à ses campagnes hautes en émotions. Tantôt angoissantes, terrifiantes, ou encore oppressantes, elles n’ont qu’un seul but, toujours atteint : celui de déranger les mentalités pour faire changer les choses.

Cette fois-ci, Amnesty International a fait appel à l’agence Ogilvy & Mather de Londres pour réaliser sa nouvelle campagne intitulée « Fan the flame », qui nous invite à mesurer la gravité des violations des droits humains. Un appel à la lucidité de chacun sur des situations qui ne peuvent plus se reproduire impunément.

Un coup de maître orchestré par Ogilvy pour cette série de mises en scène, restituant des scènes d’abus et de violences au moyen de figurines en papier. La campagne n’est pas sans rappeler un précédent concept, utilisé par l’ONG pour l’abolition de la peine de mort il y a quelques temps.

amnesty, fan the flame 1

amnesty, fan the flame 2

amnesty, fan the flame 3

amnesty, fan the flame 4