Aujourd’hui, Andy Warhol aurait eu 85 ans. Il aura été sans contestation possible l’un des artistes majeurs du XXème siècle. Un de ceux qui auront créé, inspiré et fédéré autour de leur travail. Sans oublier la réflexion que ses œuvres ont apporté sur la société de consommation aussi bien qu’en terme de design. Warhol, c’est l’artiste total dont l’œuvre se fond avec l’environnement et perdure dans le temps et dans l’inconscient collectif.

Pour l’anniversaire de sa mort, le Andy Warhol Museum de Pittsburgh a anticipé la visite des fans sur sa tombe en installant avec le concours de Earth Cam, un spécialiste de la surveillance vidéo, une caméra braquée 24h/24 et 7j/7 sur la tombe de l’artiste. Vous pouvez donc suivre en direct les offrandes et petits messages de fans, et également bien sûr le défilé des journalistes sur place.

http://www.warhol.org/figment/

Warhol-tombelive

Le Pope of the Pop enterré au cimetière catholique St. John the Baptist Byzantine de Pittsburgh disait ne pas comprendre le concept de tombe :

“I never understood why when you died, you didn’t just vanish, and everything could just keep going on the way it was only you just wouldn’t be there. I always thought I’d like my own tombstone to be blank. No epitaph and no name.

 Well, actually, I’d like it to say “figment.”

Andy Warhol

On peut donc se poser la question du bien-fondé de ce projet. Sous couvert artistique, le directeur du musée pense que Warhol serait « content de savoir qu’il est toujours branché 25 ans après sa mort ». Mais Andy Warhol voulait-il que sa tombe soit une fiction ou bien aspirait-il à l’anonymat ?

On filme également d’autres tombes autour, avec des noms reconnaissables, des visages non floutés. Au moins, la preuve de la qualité des caméras Earth Cam n’est plus à faire.

A quand l’effet pop art sur les caméras de surveillance comme sur Photobooth ?