La plupart des appareils électroniques (y compris les consoles de jeux vidéos ) contiennent des minéraux qui proviennent des mines de la République démocratique du Congo, souvent appelés «minerais du conflit».

De nombreux hommes, femmes et surtout enfants sont menacés (souvent par la force ) de travailler dans les mines congolaises. Beaucoup de grandes sociétés ont déjà pris des mesures pour éliminer les minerais du conflit de leurs chaînes d’approvisionnement, cependant, le géant Nintendo n’a toujours pas réagit.

La campagne « Slavery is not a game » reprend un jeu classique et emblématique de la marque et vise à expliquer pourquoi Nintendo doit prendre des mesures crédibles pour éliminer l’esclavage de sa chaîne d’approvisionnement.

Plus de 430 500 mails ont été envoyé à Nintendo pour leur demander de prendre des mesures, la marque n’a toujours pas répondu…

slaveryisnotagame.com

slavery