Mes amis, la communication n’est pas – uniquement – à but mercantile !

Certaines campagnes sont en effet lancées pour le bénéfice d’associations aux grandes causes et regorgent de créativités.

La dernière en date nous provient de l’agence BETC qui a réalisé l’opération «Unlock a Woman» au profit de l’association Ni Putes Ni Soumises.

Afin de favoriser l’attention pour la cause des femmes battues par leurs compagnons, l’association a investi un haut lieu touristique à l’image du romantisme parisien, à savoir : le pont des Arts.

300 cadenas noirs représentant l’enfermement et l’isolement de ces femmes face à la violence conjugale ont rejoint ceux habituellement présents pour symboliser l’amour éternel – laissez-moi rire -.

Sur ces cadenas sont présents des QR codes qui une fois flashés, diffusent une vidéo de témoignage d’une femme (un témoignage spécifique par cadenas).

À la suite de la diffusion de la vidéo, les individus sont invités à les libérer de leurs sorts en envoyant un don pour recevoir le code qui ouvrira le cadenas.

La collecte des dons servira à financer des appartements d’accueils pour ces femmes.

L’idée est belle, ambitieuse et sert une cause louable. Cependant il est difficile de ne pas faire le lien avec l’une des opérations de l’ONU nommée : «free the forced», visant à libérer les femmes du mariage forcé encore pratiqué dans de nombreux pays.

image_gallery_5

La liberté de la femme inspire également des spots comme celui-ci pour Interval House qui détourne les codes d’une marque bien connue.