Alors que la nouvelle fonctionnalité “Graph Search” de Facebook approche à grands pas, mettant ainsi tous nos faits et gestes numériques au vu et au su de tous, la fédération belge du secteur financier, Febelin, a décidé, en collaboration avec la célèbre agence de la même nationalité, Duval Guillaume Modem, de rappeler aux internautes l’importance de protéger leurs données personnelles.

La campagne “Safe internet banking” met, en effet, en place un stunt visant à montrer les conséquences d’une mauvaise gestion des données sur le net, à l’aide d’un pauvre internaute imprudent nommé Tom Degroote.

Tout commence lorsque l’acteur principal du spot annonce qu’il s’est emparé des données bancaires de Tom Degroote grâce à un simple email de phishing (ou hameçonnage), lui permettant ainsi lui vider son compte en banque à n’importe quel moment.

Mais il ne souhaite pas en rester là et entend désormais s’emparer de sa vie privée. Rien que ça !
Et contre toute attente, la mission s’avère être relativement simple étant donnée le manque total de vigilance de l’internaute.
Une simple demande d’ami acceptée et tout peut démarrer. On apprend rapidement que Tom Degroote a une femme nommée Sophie, qu’il adore sortir dans un pub du coin, et qu’il y a des amis etc.

L’acteur prend donc petit à petit possession de la vie de Tom Degroote, se fait prendre en photo et identifier dessus, salue ses amis et tente progressivement d’alarmer le Tom original.
Il va même pour finir, lui faire livrer une harpe à 15 000 € achetée sur Ebay. Le moment où les deux Tom se rencontrent finalement va totalement terroriser la pauvre victime.

Une campagne choque et légèrement effrayante qui plutôt que de rabâcher les mêmes consignes aux internautes, va directement illustrer les conséquences parfois désastreuses d’un manque de vigilance sur le web.

L’occasion de rappeler le précédent stunt de l’annonceur, également créé par l’agence Duval Guillaume Modem en 2012 et totalisant actuellement près de 10 millions de vues.

Pour ceux que cette campagne aurait effrayés, voici comment sécuriser votre profil Facebook.