La Russie est un pays qui a une idée de la liberté d’expression… assez restreinte. En effet, bien que celle-ci existe dans le pays, la plupart des médias sont contrôlés voire censurés. Le webzine Znak.com par exemple, connu pour ses partis pris particulièrement engagés, s’est vu refuser une campagne d’affichage par les publicitaires pour la simple et bonne raison que son rédacteur en chef est considéré comme un extrémiste par la police russe.

 

Et c’est là que le génie de Red Pepper intervient : bien que la censure opère dans le pays, l’agence de communication a fait remarquer qu’il était premièrement stipulé dans la constitution russe que « la liberté d’expression est un droit fondamental » mais aussi et surtout que « personne n’est autorisé à usurper le pouvoir en Russie ». Ainsi, si les publicitaires se permettent d’interdire la campagne d’affichage de Znak, que peuvent-ils faire contre leur propre constitution ? La réflexion est belle et l’idée est là : reprendre des passages de la constitution sur des affiches et y apposer le logo « Znak.com ».

Osé… mais terriblement efficace ! Pour l’anecdote : le site a multiplié sa fréquentation par deux en quelques jours. Rien n’arrête donc la créativité, même pas la censure du gouvernement russe !

 

Laurent Dieste  / Twitter : @laurentdieste