Connue notamment pour son célèbre festival de musique, Leeds est aussi la ville mère d’AQL, société de telecom anglaise.

Pour promouvoir son offre et se donner un peu de visibilité, AQL a reconditionné 24 cabines téléphoniques traditionnelles pour les peindre en bleu, couleur de la marque, et les convertir en point d’accès free Wi-Fi. Les plus geeks d’entre-nous auront bien sûr remarqué la ressemblance frappante avec le Tardis du Docteur Who.

Le Tardis, célèbre machine à remonter dans le temps du Dr. Who.
Le Tardis, célèbre machine à remonter dans le temps du Dr. Who.

Connu pour être dans une démarche “verte”, AQL a conçu les cabines pour être alimentées par énergie solaire. S’il n’est pas possible d’y rentrer, toutes les interactions, y compris les classiques appels téléphoniques pourront être faits en facade à l’aide d’écrans tactiles.

Des écrans en facade pour toutes les interactions.
Des écrans en facade pour toutes les interactions.

Cerise sur le gateau ? Très investie dans sa ville, AQL permettra aux passants de partager leurs souvenirs du quartier sur les écrans de chaque cabine en fonction de leur emplacement. Le but ? Créer une archive glabale de la ville où tous les souvenirs des habitants seront accessibles sous le nom de projet “LEODIS”, ancien nom donné à Leeds (vous pouvez maintenant briller en société) et qui dans le cadre de cette opération est l’acronyme de “Leeds Electronic Ordnance & Digital Information System”.

Une opération utile et intelligente qui offre une solution durable aux problèmes des cabines téléphoniques. En effet, que ce soit en Angleterre, en France et sans doute partout dans le monde, l’essor de la téléphonie mobile laisse de plus en plus de cabines à l’abandon. Si nombre d’entre elles commencent à être retirées comme c’était le cas à Londres, les transformer en point d’accès Wi-Fi permettrait de conserver des icônes du paysage anglais. Bientôt en France ? Affaire à suivre.

Source : Designtaxi.com