Les stéréotypes sur les Français persistent et durent, notamment en publicité.

La marque de bière 1664 au sein de ses multiples prises de paroles, s’est depuis longtemps accaparé les attributs de la culture française – à l’instar de Grey Goose pour la vodka -. Attributs pourtant habituellement réservés aux champagnes vins et autres cognacs.
Ainsi elle revendique fièrement ses origines, ce qui constitue un atout concurrentiel face à des leaders anglo-saxons/germaniques/belges.

Nullement contrainte à une communication non incitative pour cause de loi Evin, à l’étranger la bière « au goût à la française » se permet même quelques actions de communication détonantes mettant en scène des individus «so frenchy».

Après une surprenante vidéo avec E. Cantona l’hiver dernier (Cf. fin d’article), la marque revient en expliquant à sa manière qu’il n’est pas nécessaire d’être Français pour vivre « à la française ».

C’est ainsi qu’au sein de cette publicité intitulée «The French Blah Blah» et réalisée par l’agence Sid Lee, on y découvre des étrangers profitant d’une soirée chic tout en dégustant des « 16 » dans un décor faussement parisien.

Dans l’hystérie générale – et non sous l’effet de leurs breuvages, quoi que… -, les voilà en train de « blablater » en Français des termes incohérents comme « Mayonnaise Déjà Vu », ou bien à trinquer à la santé d’une certaine moustache.

Les expressions sont très souvent tournées en dérision hors de nos frontières 🙂

Le fameux spot de la marque 1664 avec E. Cantona mettant en lumière le star-système des fermiers alsaciens.