«RedBull donne des ailes»

Ce claim, vous l’avez entendu, réentendu, répété, détourné et imprégné – certains diront que la communication = la répétition -.
Ce message démontre que la marque prône le dépassement de soi dans son ADN. Il sonne comme un MANTRA diffusé à l’ensemble de ses consommateurs-prescripteurs.

Mais d’où provient ce désir de dépassement ?
À en croire la dernière vidéo de la marque aux taureaux ailés, cela provient de nos rêves d’enfants.

Dans ce spot nommé «Imaginate», nous découvrons les acrobaties de Danny MacAskill de la taille d’un playmobile, guidé par l’imaginaire de son enfance dans un univers de jeu gigantesque.

Cette vidéo à la réalisation technique va au-delà des précédents films de la marque, puisqu’au-delà de nous présenter des prouesses sportives – qui à force de nous surprennent plus -, RedBull nous emmène dans l’imaginaire de l’athlète et nous immerge dans une véritable histoire à laquelle il est dur de se détacher.

RedBull n’est pas la seule marque à prendre la parole dans un univers enfantin. Ainsi en Allemagne, une autre marque de boisson, Fanta,  a récemment communiqué autour de l’imaginaire du jeu dans une ambiance nettement plus romancée, à travers ce spot réalisé par l’agence Jung Von Matt.