Après quelques jours ensoleillés qui peinent à durer, on se rêve vite à flâner sur les plages, à profiter d’une brise marine et des rayons UV qui inondent nos peaux.

Ainsi dans quelques mois et comme chaque année, des millions de personnes à travers le monde vont donc investir les côtes et par conséquent profiter. – J’entends par là respirer un bon coup avec quelques cigarettes aux becs, manger de la junk food et pour les plus libertins, profiter des plaisirs charnels. –

Trop soucieux de se focaliser sur ces bienfaits estivaux, des tonnes de déchets sont laissées sur le sable chaque année par les touristes, ce qui accroit atrocement la pollution des océans.

Aux États-Unis, la Surfrider Foundation accompagnée de l’agence Saatchi & Saatchi L.A., a cherché à accroître la prise de conscience concernant la pollution des plages et des océans avec une campagne choc nommée : «Catch of the day».

Ces visuels montrent des déchets récoltés à même le sol emballés à la manière de simples aliments frais.
Mégots, jouets, préservatifs et autres composent cette sordide collection.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Afin de renforcer l’impact de cette campagne, ces «récoltes» mises sous vide étaient disponibles à l’achat au sein des étalages de producteurs locaux.

Créative et percutante, cette campagne fédèrera sans doute les individus déjà acquis à la cause, espérons que les inconscients/pollueurs restants prennent également part à ce mouvement de la sauvegarde des côtes.