La marque Fiat en provenance de Turin souhaite visiblement faire vivre outre-Atlantique sa gamme de véhicules «500» de manière indépendante, à l’instar de Mini pour BMW.

C’est du moins ce que nous laisse supposer ce spot réalisé par l’agence Doner, destiné au marché américain pour promouvoir la dernière née de la famille : Fiat 500LDans lequel est présenté de manière subtile ses petites soeurs Fiat 500 et Fiat 500c -.

Ce spot nommé «British are coming»Comprenez «les Anglais arrivent», mais on vous l’assure, rien à voir avec cette jolie expression qui sert de prétexte à la mauvaise humeur mensuelle de ces dames – se situ dans une période hybride entre le XIXe et le XXIe siècle et nous laisse présagé ce à quoi ressemblerait l’Amérique si celle-ci avait été envahie par les Italiens au lieu de nos «Mini»-amis Anglais.

À en croire cette vidéo, les femmes auraient été plus sexy, libertines et dénudées, l’expresso aurait remplacé les thés et autres cafés surallongés et la culture du «clubbing» aurait depuis longtemps surpassé celle des pubs à bières.


«So cliché»
, ce spot permet à la marque de s’accaparer bons nombre d’attributs de son pays d’origine auprès d’une cible composée pour la plupart d’individus connaissant uniquement de la culture italienne les soirées «bunga-bunga» de ce rigolo de Silvio, la vision de romancée Woody Allen et les pizzerias de Little Italy.

NB : Les 5 dernières secondes de la vidéo sont d’une subtile «classe».