Nous connaissons tous les publicités classiques. Un spot de 30 secondes, parfois plus, vantant un produit ou une marque de manière plus moins indirecte et décalée.
Or, avec l’expansion du digital et le changement du comportement des consommateurs, les marques doivent de plus en plus faire preuve d’originalité dans leur communication.
Récemment c’est le constructeur automobile Volkswagen qui a placé la barre très haute en matière d’innovation publicitaire et de compréhension de ses clients et des consommateurs en général.

En effet, Volkswagen a étudié le comportement des personnes  utilisant les nouvelles technologies telles que le replay TV, les smartphones, ou le visionnage de vidéos sur Youtube. À partir de ces études, la marque a décidé de mettre au point de nouveaux moyens de communication tous plus originaux les uns que les autres.

Déjà en mai 2012, la marque entendait faciliter la recherche des internautes sur le site Youtube. De nombreuses copies ou « cover » existent sur ce site, parfois bonnes, mais très souvent décevantes. Volkswagen a ainsi décidé de disposer des bannières publicitaires affublées de son logo sur les vidéos dites “copies”, redirigeant vers les vidéos originales. Un excellent moyen d’illustrer son message « Don’t accept imitations. Prefer original part », sous entendu « il n’y a qu’une marque de voiture fiable et durable, VolksWagen”.

 

En mars 2013, Volkswagen s’attaquait au replay TV. L’idée ? Créer un spot TV anormalement long. La marque a parfaitement compris que lorsqu’on regarde un programme en replay, on ne s’attarde pas sur les publicités et on essaye même d’y échapper en accélérant la vitesse de diffusion. Or, c’est à ce moment que le spot VW prend tout son sens, puisqu’à vitesse accélérée il apparaît totalement normal et se démarque des autres publicités totalement méconnaissables.

 

En avril 2013, Volkswagen décide de remédier au problème posé par ces maudites publicités Youtube que les internautes sont contraints de regarder pendant 5 secondes. En effet, la marque crée la première publicité Youtube qui s’auto ferme.

 

Plus récemment, Volkswagen remet le couvert avec 3 spots situés dans la même lignée que les précédents.

Le premier vise à trouver une solution au problème causé par l’affichage non automatique des images lors de la réception d’un mail. En effet, lorsque l’on est une marque et qu’on envoie un e-mailing à sa base de données, ce dernier à tout intérêt à être concis et impactant. D’où l’utilisation d’images. Or, ces images sont souvent bloquées et doivent être affichées manuellement par l’internaute. Volkswagen a donc trouvé un moyen original de les inciter à le faire tout en plaçant dans la foulée son message publicitaire.

 

Dans le spot suivant, Volkswagen a eu l’idée originale de promouvoir une option de ses voitures via une application mobile disponible grâce à des bannières disposées sur les sites mobiles.
La marque prend ainsi en compte le fait que beaucoup de mobinautes utilisent également leur Smartphone pour jouer et met donc au point une technique de « gamification » avec un spot où le spectateur est invité à zoomer avec ses doigts.

Pour finir, Volkswagen a recréé un spot destiné à lutter contre les publicités Youtube, dans lequel sa Golf GTI défile à une vitesse exorbitante, réduisant ainsi considérablement la durée de la pub. Une bannière cliquable fait néanmoins sont apparition peu après afin de donner une chance à l’internaute d’observer plus en détail ce modèle.

 

Avec ces nombreuses techniques de publicités originales et innovantes mêlant digital et télévision, Volkswagen se montre à la pointe de la technologie (important quand on vend des voitures de nos jours) et fait preuve d’empathie envers ses clients. Cela lui permet d’utiliser un mode de communication encore peu exploité, sur lequel la marque se trouve précurseur. Ce mode de communication permet de mettre en place une disruption en introduisant les publicités de manière très douce. La publicité ne vise plus uniquement à vendre un produit, mais au contraire elle cherche à distraire et soulager le consommateur potentiel. La marque et ses produits bénéficient ainsi d’une image totalement avantageuse.