-Peux-tu te présenter et nous raconter rapidement ton parcours pour en arriver jusque là ?

Barka Zérouali, ou @barkette sur le net… J’ai 37 ans et toutes mes dents, je suis directrice de la communication et associée chez La Chose, une agence de pub 100% indépendante; j’y suis depuis 7 ans. Concernant mon parcours, j’ai fait un petit passage chez TF1 Publicité et la chaîne Muzzik (Groupe MCM avant la fusion avec Mezzo), j’ai été successivement Dir Com chez Leagas Delaney Paris Centre, puis chez CLM BBDO.

-Quel poste occupes-tu actuellement ? Nous avons beaucoup de lecteurs étudiants, peux-tu nous dire en quoi consiste ce métier ?

Je suis Associée en charge de la communication and more… Je gère l’image de notre marque la chose auprès des médias, des réseaux sociaux mais pas que… J’organise aussi des évènements pour nos clients et pour l’agence.
En résumé, mon travail consiste à faire la pub de nos pubs.

 -Comment définirais-tu La Chose ?

C’est une agence qui fête tout juste ses 7 ans, fondée par Pascal Grégoire et Eric Tong Cuong, c’est une agence indépendante, dynamique, créative, unique dans son fonctionnement, protéiforme et novatrice. Malgré un marché tendu dans un contexte de crise, nous sommes à la 25e place parmi les 50 PME qui défient la crise. What else ?

-Comment vois-tu la place et la légitimité des agences indépendantes comme La Chose face à des gros groupes comme Publicis par exemple ?

Nous sommes souvent en compétition à des “gros” groupes… et gagnons de temps en temps o:), d’ailleurs nous avons remporté depuis le début de l’année les marques Nocibé et Grand Optical, face à de grosses agences (comme tu dis, NDLR). Il y a de la place pour des agences indépendantes, nous avons créé la nôtre en 2006, et nous étions parmi les premières sur le marché à avoir initié un modèle où tous les métiers sont réunis sous le même toit avec un seul compte d’exploitation. Nous sommes indépendants avec des décisions effectuées en boucle courte et 100% Made in France. Les marques nous sollicitent de plus en plus grâce à notre modèle et notre proximité.

-Il parait qu’on atteint «l’âge de raison» à 7 ans, pourtant votre objectif est de doubler votre CA d’ici 2015. C’est très ambitieux, mais est-ce bien raisonnable ? Qu’allez vous mettre en place pour atteindre cet objectif ?

“L’âge de raison”, ou de “déraison” ?… oui, c’est ambitieux. Nous sommes sur des bases solides qui vont nous permettre d’aller plus loin, nous venons d’embaucher un Directeur Général : Jean-Baptiste Lucas et 6 nouveaux architectes, nous allons développer notre structure de production Das Ding et lancer notre “polluxe” à la rentrée.

En 7 ans, tu as vu naître et grandir cette belle agence. Tu dois certainement avoir quelques beaux souvenirs à nous raconter.

Spontanément, je dirais notre expédition à Cannes à 40 personnes ! C’était y a 2 ans, nous sommes tous descendus sur la Croisette pour le Festival International de la Publicité (Cannes Lions), j’avais pu trouver un ancien couvant pour tous nous loger! Imaginez 40 Chosiens sur la croisette… c’était très drôle. J’ai de très bons souvenirs. La moyenne d’âge à l’agence est de 27 ans (je fais partie des “vieilles” avec Eric, Pascal, Jean Baptiste et Sylvie!)…, nous travaillons en open space, au centre du quartier du Marais; tout va très vite, nos magiciens comme nos architectes ne manquent pas d’imagination..

-L’année 2013 est déjà bien entamée. Tu as déjà une campagne coup de coeur ou un petit coup de gueule publicitaire à passer ?

Mon coup de gueule serait plutôt sur le pessimisme ambiant…. que ce soit dans la pub où ailleurs.

-Avant de nous quitter, cela fait maintenant 1 an que les Creative Mornings se sont installées à Paris, peux-tu nous en parler ?

Effectivement, cela fait plus d’un an que nous avons lancé avec Aleksandra Mandic (Publicis) et Frédéric Winckler (Louis Vuitton) les Creativemornings à Paris. Cette aventure fonctionne bien, je suis très contente car nous avons réussi à avoir un public assez fidèle. Il s’agit de mini-conférences matinales et mensuelles qui ont lieu au Salon Marbeuf et sont sponsorisées par le journal Metro, où un invité vient nous parler de son parcours, de son art sous un angle créatif. Les conférences sont filmées et durent 20 minutes et s’adressent à tout public, néophyte ou averti. Le concept a été lancé par Tina Roth Eisenberg à NYC. Nous avons déjà eu Mathieu Lehanneur, Hervé Chabalier, Mirwais & Laietitia Masson, Sir John Hegarty, My Major Compagny…. Nous sommes présents dans plus de 35 pays, et regroupés sur une seule plateforme internet :http://www.creativemornings.com, où vous pouvez voir et revoir les conférences. Mais c’est bien mieux en vrai car il y a un réel échange entre les gens, autour d’un bon petit déj. La prochaine aura lieu le 26 avril sur le thème du “Futur”.

 

Merci d’avoir pris le temps de répondre à nos questions, et un très joyeux anniversaire à La Chose !