Fabriquer ses propres bons de réduction ? C’est le rêve de tout faussaire et c’est ce que vous propose Bergère de France dans sa nouvelle campagne de communication promotionnelle imaginée par BEING, l’agence intégrée du groupe TBWA.

La marque de laine 100% française (Arnaud Montebourg likes this) vous offre la possibilité de combattre la crise à sa manière : des bons de réduction à tricoter.

Une manière originale de recycler ses restes de laine et de se faire des bas de laine avec les économies réalisées…

Alors, comment ça marche concrètement ?

Il suffit de vous rendre dans un magasin Bergère de France (la liste est ici) et de récupérer la brochure contenant les 4 patrons des bons de réduction. Une fois ce petit « mode d’emploi » en votre possession, à vous de fouiller dans vos placards pour retrouver vos chutes de laine, ou celles de vos parents !

depliant_bergere

Maintenant, à vos aiguilles et place au tricot. Vous choisissez le montant de votre réduction et c’est parti !

Parce que Bergère est taquin, plus le bon est difficile à réaliser, plus la réduction est importante. Une façon originale et intéressante de mettre les clients au défi et de les faire se surpasser !

Pour promouvoir cette campagne, Being a créé la brochure explicative ainsi qu’une affiche de PLV originale car tricotée ! Il fallait bien montrer l’exemple…

plv_bergere

Cette campagne lancée fin mars 2013 semble déjà être un succès. Le magasin Bergère de Bordeaux, un pionnier, a écoulé plus de 200 brochures en une semaine et il a fallu seulement 4 jours à un des clients pour rapporter le premier coupon de 20% (le plus dur à réaliser).

reduction_20

L’intérêt de cette opération réside dans le lien créé entre la marque et sa clientèle à travers le produit vendu. Alors qu’on demande un effort au client, le mécanisme promotionnel agit, lui, comme une carotte et déclenche l’acte de participation chez le client. Les premiers résultats basés sur la boutique de Bordeaux montrent que malgré l’aspect contraignant de l’opération, les consommateurs suivent et apprécient le défi lancé par la marque. Cette opération originale et ludique permet également de créer du trafic en magasin car les consommateurs doivent récupérer leurs bons sur place.

Le bénéfice pour Bergère est donc double : de la notoriété par le biais d’une opération hors normes et du trafic en magasin pour entraîner de la consommation.

Alors, qui a dit que le tricot était ringard ?

Retrouvez les visuels des autres bons ici :

reduction_5 reduction_10 reduction_15