Pâques est là. Les cloches, les oeufs, les lapins… et les bleams ! Vous me direz qu’il y a un intrus dans la liste précédente, mais non. Cette année, les oeufs ne sont pas qu’en chocolat mais également en bleam.

Pour ceux qui se demandent encore ce qu’est donc cette bestiole, nous vous invitons à retrouver l’interview de Samuel Boury, co-fondateur de cette société toulousaine en pleine expansion.

En quelques mots, un bleam, c’est le QR code du futur ou plutôt ça cherche à le devenir car ce système reste malgré tout confidentiel.

Bleam

Pour gagner en notoriété et faire connaître son produit, Ubleam a décidé de lancer une opération assez sympa et originale pour les fêtes de Pâques, la chasse aux bleams.

Terminée la chasse aux oeufs de Pâques classique et ennuyeuse. Pour la  génération Y, la chasse aux oeufs se digitalise et tout le monde est invité à jouer. Pour ça, rien de plus simple. Un kit à télécharger sur la page Facebook de l’entreprise et l’application sur son smartphone. Vous pourrez alors imprimer une planche d’oeufs, vous livrer aux joies du découpage et les cacher où bon vous semble dans votre entreprise, votre école ou encore chez vous !

Dit comme ça, l’expérience vous semble encore un peu floue ? Nous allons vous expliquer comment ça marche concrètement.

Une fois que vous avez installé l’appli sur votre smartphone, il vous suffit de scanner l’oeuf que vous trouvez. L’objectif est de scanner les 6 oeufs avant vos concurrents. En somme, rien de plus simple !

Ce petit dispositif mis en place par cette startup toulousaine nous a apparu très malin et plutôt amusant. En effet, il permet à Ubleam de développer deux points qui semblent importants. D’une part, le bleam souffre d’un manque de notoriété face à son ancêtre/concurrent le QR code classique. En mettant en place ce jeu Ubleam essaye d’exister aux yeux des internautes et de passer pour une solution alternative et amusante. Ce positionnement est directement assumé dans la vidéo de présentation de l’opération qui se veut très second degré et jouant sur des situations amusantes. Il faut noter que tous les participants dans la vidéo sont des employés de la startup, ce qui rajoute un côté humain à la chose.

D’autre part, en créant des oeufs de Pâques en bleam, Ubleam montre le champ de possibilités offert par cette nouvelle technologie. Alors que le QR Code se révèle très peu esthétique et fortement contraignant en termes de communication, le bleam permet toutes les fantaisies et peut devenir un outil de communication à part entière, pas une verrue que l’on s’oblige à mettre dans l’angle d’un print ou d’une plaquette.

Nous vous encourageons donc à essayer ce jeu et à nous dire ce que vous en pensez.

Toute l’équipe de IEUP ne regrette qu’une chose… Ces oeufs ne se mangent pas !