Benetton, célèbre marque de prêt-à-porter Italienne, après des années de campagnes de communication choquantes, parfois à la limite du mauvais goût, s’est décidé de revenir à ses fondamentaux, à savoir : les couleurs vives et l’aspect brut adaptable à tous, qui caractérisent si bien ses produits.

Cette campagne photographiée par G.Rustichelli, est composée de plusieurs visuels, et met en avant des individus aux aspects éclectiques, bien qu’emblématiques.

benetton

Ces visuels semblent bien lisses, lorsque nous les comparons aux différentes campagnes photographiées par le très controversé O.Toscani.

Pour rappel :

B1

B3

B2
Alors comment ne pas s’interroger de ce revirement ? Pourquoi taire le goût du choque qui s’est à terme rattaché à l’ADN de la marque ? Afin de répondre à un objectif purement mercantile et s’adresser à une cible bien plus large ?

Et si, freiner la polémique et renier son goût de l’offense, ne serait-ce que pour le temps d’une campagne, n’était pas là, la véritable controverse…