La publicité ne sert pas qu’à vendre des produits mais également à promouvoir des causes. La campagne qui sort aujourd’hui pour ONE, une organisation engagée dans la lutte contre la pauvreté, les maladies évitables et notamment le SIDA est l’exemple même de ce que le génie publicitaire peut faire au service de grandes causes mondiales.

Alors que la journée Mondiale de lutte contre le SIDA approche, ONE a rendu public aujourd’hui un spot d’une minute destiné à être diffusé sur les principaux médias que sont Internet, la télévision ou le cinéma.
Le but de cette vidéo est de sensibiliser le public à la nécessité de croire à une issue positive à l’épidémie du SIDA. ONE veut faire passer le message suivant : si l’on y croit tous et que l’on agit ensemble dans cette voie, le SIDA peut être éradiqué. Mais il en va de la responsabilité de tous.
Pour appuyer son message, ONE a fait appel à toute l’expertise du Groupe TBWA et notamment à BDDP ou Else, déjà impliqués dans des campagnes humanitaires ou caritatives de grande ampleur (Fondation Abbé Pierre, Aides, Stop Bechir…).
L’idée du spot pourrait être résumée en une citation de Mark Twain bien connue :

“Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait”.

Pendant une minute, la vidéo met en scène, au fil de l’Histoire, une série de prédictions qui paraissaient inimaginables en leur temps et qui aujourd’hui sont devenues des réalités du quotidien. En mêlant les avancées technoloqiques et sociétales, le spot permet de toucher deux cibles. D’une part le grand public qui peut agir sur la société, d’autre part les scientifiques qui eux peuvent agir sur la technologie et les avancées médicales.

Cette chronologie nous fait arriver progressivement dans une époque contemporaine ou la prédiction énoncée par une enfant est :

“Un jour, y’aura plus de SIDA”.

En inscrivant cette prédiction à la suite de celles réalisées, le spot nous permet de nous rendre compte qu’il peut s’agir d’une réalité toute aussi évidente que les autres si nous nous y employons réellement.

D’un point de vue esthétique, le spot est une réussite. Autant sur la musique, qui accompagne le spectateur avec suspense et douceur jusqu’au dénouement, qu’en terme de photographie. En effet, l’avancée dans le temps est extrêmement bien représentée, que ce soit par le traitement de l’image ou par le travail sur les habits et coiffures des acteurs.
Enfin, il faut noter que Mathilda May prête sa voix au spot pour inciter les gens à rejoindre ONE et à apporter leur voix au combat mené.

Ce spot connaîtra également une version de 30 secondes pour une diffusion facilitée. Voici déjà la version longue :