Un amour enfin avoué au monde entier

Voici une belle histoire d’amour entre un client, BGH, et son agence de publicité, Del Campo Nazca Saatchi & Saatchi. Depuis quelques mois déjà, leur stratégie fonctionne à merveille : le premier s’assure de dominer le marché argentin des climatiseurs pendant que la deuxième travaille à ramener les Lions à la maison.

Les deux parties ont enfin eu l’occasion de récolter les fruits de cette confiance en 2011, avec le “Nose-o-meter” : quelles sont les personnes les plus à mêmes de profiter d’un climatiseur efficace ? Les “gros nez”. Et hop, un Lion d’Argent. Plus de détails avec cette étude de cas.

2012, l’année de la confirmation ?

Tout d’abord, avec les fameux “Dads in Briefs”, un bijou de campagne ayant bien mérité son Lion d’Or.

Sur cette belle lancée, BGH et son agence – au nom le plus long du monde – viennent de dévoiler leur dernier né : Summer Hater. Dans la continuité des campagnes précédentes, l’humour est un trait de caractère notable de cette dernière progéniture. Empruntant certains codes de la série Dexter, le sadisme du personnage principal, poussé au maximum nous fait sourire plus qu’il nous fait trembler.

On doute cependant que ce travail rencontrera la même réussite que les campagnes précédentes, étant peut-être d’ailleurs la victime de ce succès. Même si l’humour est le poumon de leurs campagnes, BGH et Del Campo Saatchi & Saatchi n’ont pas su trouver le juste milieu entre réalité et dérision, comme ils l’ont fait par le passé.

Pour rester sur une touche positive, on notera tout de même la réalisation : un univers semblable à celui de Dexter a été créé avec succès. Cet aspect donne une certaine saveur à ce spot, qui rappellera de bons souvenirs aux fans de la série.