Il y a des jours comme ça ou l’on voit de belles choses faites pour les bonnes raisons.
Comme par exemple la réaction face à une injustice tragique, la mort d’un jeune ado américain tué par la police sans motifs, juste parce qu’ il portait un sweat à capuche.
Peu relayée par les médias, cette affaire prendra de l’ampleur d’abord sur le web, ensuite par des manifestations massives et enfin par un lobbying politique bien géré.

Comment ?
Simplement en utilisant les techniques du marketing viral et digital avec brio. En lançant un mouvement sur la toile et en le relayant par des mobilisations sur le terrain. Comme une campagne de publicité donc. Et c’est cela la force de nos outils aujourd’hui : la possibilité de frapper fort, rapidement et intelligemment partout. En ce jour, les publicitaires peuvent se réjouir de savoir que oui, parfois, leurs outils sont utiles à ceux qui souffrent.