Elle n’est pas victime que de ses célèbres soldes, la chaine anglaise prêt-à-porter chic Harvey Nichols est également au centre d’un combat acharné entre deux agences.

Voici une petite rétrospective des travaux qui auront, au fil des années, forgé un solide caractère à ce dealer de mode outre-manche.

D’un coté DDB UK, dont l’un des coups les plus fameux reste la campagne « Beauty » en 2008. Une métaphore onirique et inquiétante mise en scène par Dimitri Daniloff, rien que ça.

 

Mais l’année suivante verra une réponse à la hauteur des ambitions de l’agence Young & Rubicam Dubaï, autre concurrent de poids,  avec une campagne print relevant du rébus visuel.

Une véritable allégorie de messages autour d’un concept fort, pour prouver l’efficacité du style Harvey Nichols sans dire un mot.

 

 

Mais les anglais ne s’arrêteront pas en si bon chemin et riposteront avec un nouveau concept pour les Soldes qui lui aussi est sans équivoque. Des mannequins mis en scène d’une inquiétante manière, à mi chemin entre « crash testeurs » et victimes d’une foule avide de mode à petits prix. Le traité de l’image, presque chirurgical, n’en rendra le rendu que plus impactant. Sublime.

 

2010 verra l’arrivée d’un nouveau concept, celui du sacrifice nécessaire à l’acquisition d’un produit de la marque. Une campagne mal comprise du public qui passera presque inaperçue malgré la puissance de sa conception. Une campagne DDB London.

 

Enfin l’année dernière aura vu deux excellents opus pour la marque british venus de chaque cotés du globe. A commencer par Y&R Dubaï qui cassera les codes, une fois de plus, pour nous offrir un print d’une rare concision conceptuelle. L’appât deviens la proie, et peu importe comment les consommateurs sont dépeints ici.

 

 

Ce à quoi DDB Londres répondra par une série spéciale « Soldes » qui répandra un vent de scandale dans la presse britannique. Les médias outre-manche ne seront pas tendres et n’auront de termes assez forts pour qualifier cette campagne.

 

Génie ou sans-gêne, à vous de juger.

 

Il y a bien d’autres séries pour Harvey Nichols, que nous vous invitons à découvrir dans les archives des festivals de publicité tant ce client à reçu de récompenses.

En attendant, rendez-vous l’année prochaine pour découvrir la suite de ce duel sans fin, pour notre plus grand bonheur !