Souvent sur ce blog nous parlons de best practices et de campagnes de pubs exemplaires. Malheureusement, toutes les campagnes ne sont pas des réussites. Pire que ça, certaines sont des fiascos complets.

Actuellement, le métro parisien et ses voyageurs sont les témoins quotidiens d’un de ces échecs.

Si vous utilisez ce moyen de transport, le 4×3 vantant les mérites de Chronoviande n’a pas pu vous échapper.

Petit point sur les principales erreurs :

1) Le produit

Suite aux différents scandales sanitaires et dans une recherche toujours plus grande de “mieux-manger”, le consommateur est devenu de plus en plus exigeant sur les informations relatives à son alimentation et surtout pour la viande. Ce désir de traçabilité se note par un retour à l’achat chez le boucher et à une consommation plus faible de viande mais de meilleure qualité. Les GMS l’ont bien compris et ce n’est pas un hasard si Carrefour a fait une campagne dont l’axe était “l’éleveur au centre du système de distribution.”

 

Chronoviande nous promet ici une viande peu chère mais reste flou sur son origine, la seule mention étant UE. Le visuel nous montre uniquement le produit fini et non la bête (cf. Carrefour) et cela déconnecte complétement le consommateur de la filière viande.

2) Le graphisme

Autant dire que cette publicité est minimaliste et s’assume comme telle. En effet, elle fait plus penser à une PLV qu’à un affichage dans le métro.

Un sujet : le morceau de viande à acheter. Il est accompagné d’un oignon et d’ail pour suggérer un accompagnement. Les seules autres informations disponibles sont les adresses web (nous y reviendrons), et le prix.

Ce côté minimaliste aurait pu être compréhensible étant donné que Chronoviande veut axer sa campagne sur le prix. Cependant, vous noterez en regardant cette pub IRL que la qualité des photos est affreuse. En effet, la viande est plus que pixelisée dès que l’on s’approche de quelques centimètres. L’affiche n’est regardable que depuis le quai opposé… Une forme d’impressionnisme assez dérangeant car cela montre un manque de budget, voire de sérieux, ce qui est inacceptable lorsqu’on commercialise un produit alimentaire où une rigueur est exigée dans tous les maillons de la chaîne.

3) Le message

Comme évoqué auparavant, Chronoviande a ajouté sur son affiche non pas une, non pas deux ni trois mais pas moins de 4 URL différentes pour accéder à sa plate-forme web. Là encore, dans un souci de ne pas perdre de clients et de verrouiller toutes les options possibles, Chronoviande montre son manque de sérieux et de rigueur. En effet, les adresses sont chronoviande.fr/com et chronoviandefrance.fr/com. C’est à n’y rien comprendre !

A nouveau, le manque de rigueur et de sérieux peut être pointé du doigt.

Cette publicité, qui a également le mérite de faire s’hérisser le poil de tous les végétariens et autres défenseurs des animaux, est donc à mes yeux un énorme échec qui mériterait amplement sa place dans la sélection des Lions de Plomb.  Je vous laisse vous faire votre opinion et partager vos avis !

P.S : Je suis désolé de ne pas pouvoir vous offrir un visuel mais elle est introuvable et mon iPhone ne prend pas d’assez jolies photos pour qu’elle soit exploitable. Si l’un d’entre vous a un visuel, qu’il me l’envoie et j’updaterai l’article.