Faut-il être un homme pour se faire vendre une voiture ? Ou au contraire, faut-il être une femme pour ne pas être visée dans une publicité ? D’un côté, un système XY de 23 paires de chromosomes à qui on vend le côté familial, sportif, sécuritaire ou visuel d’une marque de voitures. De l’autre endroit du ring, un système XX spécialement visé par un seul intérêt dans la voiture : son esthétique. Comme si maquiller sa voiture était le seul point qui comptait pour se décider.

Citroën présente en 2011 un nouveau modèle de DS3 avec un spot publicitaire intitulé “Les Jumelles”. Musique dynamique avec deux jolies sosies qui jouent la carte du relooking pour au final se différencier mais chacune avec son caractère. Peu commun pour une publicité pour une voiture, la très chère automobile apparaît avec un message “Ultra-personnalisable”. Son seul aspect mis en avant : la possibilité de colorier la voiture de toute une palette de couleurs.

Autre exemple de voiture personnalisable, la Fiat 500, “Vous à 500%” avec cette fois la carte de parité : cinq mains d’hommes contre sept de femmes. Les seuls visuels de la voiture correspondent à son aspect coloré dont peut décider l’acheteur.

Pour l’Opel Corsa, son origine allemande est comme toujours pour Opel mise en avant. La voiture est vendue de la même façon à la jeune femme comme elle l’aurait été pour un homme. La chute de la publicité repose sur la séduction de Günther, Hans et Jürgen envers la future acheteuse. Ah l’amour, on le trouve bien là où il n’a rien à faire.

Dans un sondage effectué par VoituresAuFéminin, on retrouve dans les voitures préférées des femmes en 2011 la Fiat 500 en deuxième position, la Citroën DS3 en 3ème et l’Opel Corsa 12ème.

En bonus, une dernière publicité pour voiture, la Peugeot 107, avec des femmes, pour l’indépendance.