gqdiufga

« J’aime offrir une fellation à mon sandwich », « J’aime coucher avec des hommes qui ne connaissent pas mon nom », « Le secret pour me faire craquer ? Un homme qui sent le vagin ! ». Des phrases chocs pour dénoncer une coutume devenue trop commune dans la publicité : utiliser la femme comme objet.

La raison d’utiliser la femme-objet pour promouvoir sa marque est assez triviale. La femme et le sexe sont objets de désir chez l’homme. Je veux que le consommateur désire mon produit. J’utilise donc une femme très sexy pour faire la pub de mon produit. Logique ?

Non, inadmissible selon le groupe féministe à l’origine du projet #WomenNotObject qui signe une campagne choc afin de dénoncer cette triste réalité. Selon elles, utiliser le mythe de la femme-objet dans la communication, c’est banaliser un sexisme déjà omniprésent dans notre société.

sexism-women-objectification-advertising-womennotobjects-7sexism-women-objectification-advertising-womennotobjects-4sexism-women-objectification-advertising-womennotobjects-2sexism-women-objectification-advertising-womennotobjects-5

Cet article vous a plu? N'oubliez pas de rejoindre il était une pub sur Facebook et de nous suivre sur Instagram et Twitter!